Suivez-nous

L’actualité culturelle photographiée : musique, théâtre, danse, portraits…

Interviews vidéos et sessions acoustiques

Måneskin (Maneskin)

17/7/2022

Formé en 2016 à Rome, le groupe se compose du chanteur Damiano David, de la bassiste Victoria De Angelis, du guitariste Thomas Raggi et du batteur Ethan Torchio. Leur nom provient d’un mot danois signifiant « clair de lune », en guise de clin d’œil aux origines scandinaves de Victoria. Ils se retrouvent propulsés sur le devant de la scène en 2017 grâce à leur participation à la version italienne du X Factor, où ils termineront en deuxième position.

Leur premier single intitulé « Torna a casa » est classé 12e du Top Radio en Italie avec pas loin de 200 diffusions par semaine. Par la suite, ils sortent leur premier album « Il ballo della vita » à l’automne 2018. Ce premier essai ne tarde pas à être sacré triple disque de platine. Leurs concerts attirent les foules dans leur pays (140 000 tickets vendus !) et même au-delà puisque le groupe se produit pour la première fois en France en 2019 au Café de la Danse. Leur deuxième opus, « Teatro d’ira : Vol. 1 », est sorti en mars 2021.

S’ils sont résolument tournés vers le rock, les Måneskin ne sont cependant pas en rupture totale avec la pop à l’italienne. Ils appartiennent à cette jeune génération d’artistes aux influences multiples, les mélangeant parfois. De même qu’un Mahmood ou un Achille Lauro, ils investissent une esthétique glamour et androgyne.

En février 2021, Måneskin se produit au Festival de Sanremo. Cette institution de la chanson italienne, généralement portée vers les ballades et performances vocales, a été secouée par leur énergie rock. Et cela ne pouvait pas s’arrêter en si bon chemin puisqu’ils sont choisis pour représenter l’Italie au concours de l’Eurovision le 22 mai 2021. Grâce à leur performance explosive de la chanson « Zitti e buoni » qui a conquis le public européen, ils remportent le concours. Cette chanson, que l’on pourrait traduire en français par « Taisez-vous et restez sages », est avant tout une ode à la tolérance. Victoria, la bassiste du groupe, a même ajouté : « On veut dire aux jeunes qui nous écoutent qu’il faut être soi-même ».

Eux-mêmes, les membres du groupe le sont restés depuis le tout début.  Et c’est cela qui leur a permis d’entreprendre cette route vers le succès que nous leur souhaitons longue !