Réparer les vivants

Théâtre
Théâtre du Rond-Point (Paris)
6 septembre 2016

Théâtre du Rond-Point (Paris) du 7 septembre 2016 au 9 octobre 2016

On peut clamper ?

Un cœur doit être transplanté. Le roman de Maylis de Kerangal raconte les vingt-quatre heures de la vie d’un cœur de dix-neuf ans. Ce solo déploie la carte de tous les sentiments humains dans une péripétie folle, un mouvement de vie incandescent.

Simon sort de l’enfance pour se jeter dans les vagues. Il surfe, il fend la flotte de toute la puissance de sa jeunesse, cœur exalté. Avec les copains, retour à l’aube en camionnette. Sortie de route, fatale. À l’hôpital, on diagnostique la fin cérébrale. La question du don d’organe se pose. Les parents traversent des sommets de doute et de douleur. Le roman aux dix prix littéraires de Maylis de Kerangal raconte les vingt-quatre heures de la vie d’un cœur de dix-neuf ans ; récit d’aventures folles d’un organe qui passe du torse d’un ado à celui de Claire, cinquante ans, que Simon va sauver. Dans Platonov de Tchekhov, il est dit qu’il faut « enterrer les morts, réparer les vivants ».
Emmanuel Noblet a joué au théâtre sous la direction de Catherine Hiegel et de Sophie Lecarpentier. Quand il dévore le livre choral de Kerangal, il décide de s’emparer du projet, il adapte le texte, signe sa première mise en scène et interprète toutes les figures. Jeu engagé, ponctué de voix off, musiques, projections, effets sans affect, le jeune homme fait vivre les combats intérieurs, illumine l’épopée palpitante de l’organe greffé. Solo devenu aussitôt culte au festival OFF d’Avignon 2015, Réparer les vivants déploie la carte de tous les sentiments humains, opposés et indissociables, dans un mouvement de vie incandescent.
Pierre Notte

Infos pratiques

Réparer les vivants

Théâtre du Rond-Point (Paris), Du 7 septembre 2016 au 9 octobre 2016, Salle Jean Tardieu, Du mardi au samedi à 21h, Dimanche à 15h30, Relâches les lundis et le 13 septembre 2016, Durée : 1h20mns

D’après le roman de Maylis de Kerangal, Adaptation - Mise en scène et jeu Emmanuel Noblet, Collaboration artistique : Benjamin Guillard, Voix : Constance Dollé, Stéphane Facco, Vincent Garanger, Benjamin Guillard, Maylis de Kerangal, Évelyne Pelerin, Alix Poisson, Anthony Poupard, Olivier Saladin, Hélène Viviès, Éclairagiste et vidéaste : Arno Veyrat, Créateur son : Sébastien Trouvé, Designer sonore : Cristián Sotomayor, Production déléguée : Centre Dramatique National de Normandie - Rouen, Coproduction Théâtre Montansier / Versailles, Avec le soutien du Préau - Centre Dramatique Régional / Vire - Normandie, de La Compagnie Comédiamuse - Espace Rotonde et de L’odia Normandie, le roman est publié aux Éditions Gallimard dans la collection Verticales, Spectacle créé à La Condition des Soies, en Avignon 2015

Site du théâtre

Chez notre partenaire Fnac