Faada Freddy

Musique
Zénith (Paris)
26 mai 2016


Petit chapeau melon à la Charlot sur la tête d’où s’échappent une futaie de dreadlocks et gibus à rayures sur chemise blanche dignes d’un Incorruptible des années 30 : Faada Freddy possède un style bien à lui, mi chic à l’ancienne, mi dégaine de rude boy du ghetto.

Un look cool et zazou qui ne se résout pas seulement à lui donner cette distinction « street dandy » mais donne aussi le ton de The Gospel Journey, un premier album joliment stylé, sans âge quoique éminemment moderne.

L’album Gospel Journey fait sans autre instrument que la voix et des percussions corporelles est un subtil mélange des harmonies vocales d’un Bobby McFerrin et de mélodies pop avec un timbre de voix Soul à la Otis Redding. Son premier E.P. sorti uniquement en digital au printemps 2014, a réussi, à la surprise générale, à se hisser dans les hauteurs du top album digital et suscité l’enthousiasme de personnalités aussi éclectiques que Zaz, Lenny Kravitz, Bernard Lavilliers, Nagui, Imany, ou Grand Corps Malade.

Avant même la sortie de son 1er album Faada Freddy a déjà à son actif un Trianon complet et une Cigale sold out, une tournée de Zénith en tant que premières parties de Zaz et Bernard Lavilliers ainsi qu’une exposition médiatique rare, pour un artiste à ce stade de développement.

Pour toutes ses raisons, sa voix chaude, pure et mélodieuse lui a permis de s’échapper du peloton des nouveaux talents en 2015.

Site officiel

Chez notre partenaire Fnac