L’Histoire du Tigre

Théâtre
Le Lucernaire (Paris)
27 août 2015
Au Lucernaire (Paris) du 29 août au 10 octobre 2015

L'histoire du tigre est une fable polémique chinoise qui raconte le périple d'un soldat rescapé de la longue marche. Elle illustre l'esprit de résistance et de ruse du peuple contre la violence, le dogmatisme et la langue de bois des politiques. L'écriture talentueuse du provocant Dario Fo, son humour intarissable et corrosif, permettent de démystifier le sérieux de la situation par un rire salvateur.

Pierre-Marie Escourrou nous entraîne dans cette joyeuse épopée sur un rythme infernal et jubilatoire.

Le Spectacle
L’histoire du tigre est une fable polémique chinoise qui raconte le périple d’un soldat rescapé de la longue marche. Elle illustre l’esprit de résistance et de ruse du peuple contre la violence, le dogmatisme et la langue de bois des politiques. L’écriture talentueuse du provocant Dario Fo, son humour intarissable et corrosif, permettent de démystifier le sérieux de la situation par un rire salvateur.

Note d’intention de Dario Fo, l’auteur
Un soldat blessé à la jambe par une balle et pris dans une tempête, se voit obligé de se réfugier dans une grotte pour sauver sa peau. Là, il se retrouve «nez à museau» avec une tigresse énorme et son petit. Un soldat en harmonie burlesque avec des tigres... D’une rencontre avec un tel animal, on ne sort pas indemne... Le soldat s’imprègne de leur façon de parler, de manger, de se déplacer... C’est pendant l’un de ses voyages en Chine que Dario Fo a entendu la fable de L’histoire du Tigre racontée…par un conteur-jongleur ! Dario Fo tombe sous le charme de cette histoire. De retour en Italie, il réécrit le conte, en rallonge la durée, l’enrichit de nouvelles anecdotes, travaille son rythme, l’européanise, pour mieux dénoncer les injustices et la dogmatisation, le tout sur un fond de guerre et de révolution communiste, qui se font sans crier, dans un grand éclat de rire. À partir de la symbolique histoire du tigre, est évoquée la résistance d’un peuple qui livre un combat permanent face au pouvoir.

Note d’intention de Pierre-Marie Escourrou, le metteur en scène
Si on me demandait... Y-a-t-il un point commun entre Shakespeare, Jean Vilar, Molière, Tati, Chaplin, Queneau et bien d’autres ? Je répondrais, sans aucune hésitation… Dario Fo !!! La lecture du théâtre de Dario Fo me met immédiatement en joie. La truculence du langage, la poésie, la fantaisie, l’imagination débordante séduisent tout d’abord. La profondeur de sa vision de la société, le courage politique auquel il fit face durant sa vie exercent sur moi un formidable pouvoir d’attraction, celui d’un homme libre. L’histoire du Tigre, désopilante et grave à la fois, est celle d’un soldat mourant, à moitié gangrené, recueilli par une tigresse débordante de lait, qui va le nourrir et le soigner. Grâce à cette rencontre, ce soldat va sauver son pays et redonner à son peuple le courage et la confiance perdue. La sobriété de la mise en scène fait la part belle au texte et au jeu de l’acteur. C’est dans la pure tradition des jongleurs bateleurs que, seul en scène, je me mets tour à tour dans la peau de tous les personnages que j’incarne, pour laisser la plus grande place à la vérité du texte, à sa force, à sa truculence… La sobriété scénique est la marque de fabrique de la Compagnie de l’Ange.

Infos pratiques

L’Histoire du Tigre

Le Lucernaire (Paris), Du 29 août au 10 octobre 2015, Du mardi au samedi à 19h, Durée : 1h.

Rencontre avec Bertrand Chevillard, professeur de lettres, Marcel Mas, docteur en philosophie et l’équipe artistique le vendredi 4 septembre 2015 à l’issue de la représentation.

De : Dario Fo, Mise en scène : Pierre-Marie Escourrou, Traduction / Adaptation : Nicole Colchat et Toni Cecchinato, Avec : Pierre-Marie Escourrou.

Site du théâtre