Le Philosophe et la putain

Théâtre
Théâtre 13 / Seine (Paris)
26 août 2015
Au Théâtre 13 / Seine (Paris) du 27 août 2015 au 4 octobre 2015

Sous la plume enlevée de Jacques Rampal (auteur de Célimène et le Cardinal) Diogène, le plus joyeux et le plus iconoclaste des philosophes, ressort de son célèbre tonneau pour semer la pagaille parmi les penseurs grecs, les déesses de l’Olympe, et les étroits d’esprit de tous les temps.

Mêlant vérité historique, anachronisme, philosophie, humour et mythologie, Jacques Rampal nous entraîne avec Le Philosophe et la Putain à deux époques de la vie de Diogène : peu avant la mort d’Antisthène, fondateur de l’école cynique, qui ne voulait pas pour élève de cet indiscipliné chronique ; puis trente-sept ans plus tard, peu avant la mort de Diogène cette fois, lorsqu’il découvre en la prostituée Hariola, une déesse particulière… et qu’il avoue ses sentiments avant de s’éteindre, victime selon la légende des chiens auxquels il aimait tant se comparer.
La pièce voit défiler auprès du célèbre tonneau une galerie de personnages truculents : Platon et Antisthène, Cratès (disciple de Diogène) et sa femme Hipparchia, délirant couple de débauchés caustiques, et enfin Alexandre le Grand, qui a tout mais rêve d’être Diogène… Parmi ces personnages historiques, Hariola (Aphrodite déguisée) ajoute une touche de surnaturel, de fantaisie et d’ironie. Et ces personnages flamboyants parlent en vers ! Des vers à la fois percutants et irrévérencieux, que Jacques Rampal sait si bien manier… Des vers qui donnent envie d’écouter avec émerveillement, qui rendent évidente la philosophie, et qui parfois se muent en chansons.

Jacques Rampal
Après une licence de philosophie à Toulouse, Jacques Rampal « monte » à Paris au début des années 70 pour entrer aux éditions Fleurus et Bayard-Presse en tant que dessinateur et scénariste. Il intègre ensuite le journal Pilote, dirigé par René Goscinny, en tant que scénariste. A la fin des années 70, il crée avec Morchoisne le journal iconoclaste Mormoil, où dessineront Franquin, Gil, Loup Forest, Binet, Loisel, Bouq, Letendre…
Dans les années 80, il dessine pour L’Evénement du Jeudi, Circus, L’Echo des Savanes, et lance une série d’albums humoristiques, dont le plus connu, Ces Animaux qui nous gouvernent, est vendu à plus de 400 000 exemplaires. Quatorze albums suivront, dont les deux derniers, Les Nouvelles Fables de La Fontaine,  sont édités par Luc Besson chez Intervista en 2007 et 2008.
Parallèlement, Jacques Rampal poursuit une carrière d’auteur dramatique. Sa première pièce, Célimène et le Cardinal, est créée en 1992 au Théâtre de la Porte-St-Martin avec Ludmila Mikaël et Gérard Desarthe, sous la direction de Bernard Murat. La pièce obtient 3 Molières et 7 nominations, dont 2 pour l’auteur (meilleur espoir et meilleur auteur). Cette pièce en vers sera jouée dans le monde entier, y compris aux Etats-Unis, puis reprise en 1996 au Théâtre de l’Oeuvre, et en 2006 au Théâtre du Lucernaire.
Au total, Jacques Rampal a écrit 12 pièces de théâtre, parmi lesquelles La Fille à la trompette, avec Danièle Lebrun et Jean-Marc Thibault, Les Fous de la Reine, avec Marthe Mercadier et Jean-Paul Farré, La Journée des dupes, créée à Luçon en juillet 2008 pour le festival Richelieu et reprise à Paris au Théâtre 14… Entre 1999 et 2004, il réside à Avignon en tant que metteur en scène, comédien et professeur auprès de la compagnie de Sylvie Doisy, le Théâtre de l’Aube.
Ses pièces vont du drame social contemporain (Infidèles) à la comédie légère (Qu’importe le Flacon) jusqu’à la tragédie classique en alexandrins (Le Galant sanguinaire) et la comédie antique (Diogène ou Le Philosophe et la Putain).

Elsa Royer
Titulaire d’une maîtrise de russe de l’Institut des Langues Orientales, Elsa Royer est passée par l’Ecole Florent, avant de jouer dès 1997 dans de nombreuses pièces avec la compagnie Tous Azimuts, au Festival d’Avignon, avec le Théâtre de la Tête Noire (Bouli Miro, de F. Melquiot, 2003-2005, La Ménagerie de Verre, 2006) etc… Elle a créé en tant que comédienne Métaphysique des Tubes, d’Amélie Nothomb (2005-2009). Elle a également joué dans des téléfilms (France 2, France 3, ARTE).
Elle commence sa carrière de metteur en scène en tant qu’assistante à la mise en scène auprès de Bernard Sobel (Théâtre de Gennevilliers), Christian Le Guillochet (Le Lucernaire), Y. Chenevoy (Théâtre Romain Rollan) et J. Philipson. Elle a signé trois créations avec sa compagnie, le Théâtre de l’Orange Bleue (Alice au Pays des Merveilles, en 1998, Le Troisième Sexe, en 2000-2001, Un Tramway nommé Désir, 2005-2009, tournée en France, à Paris au Théâtre Mouffetard, et dans les DOM-TOM). En commande, elle a mis en scène le spectacle pour enfants Les Contes Fantastiques (Théâtre de l’Envol), Vénus Hôtel (Dunkerque), deux pièces autour du roman noir dont elle avait également écrit les textes, Par Ici la Sortie (d’après Sin City) et Sherlock Holmes et la Poudre aux Yeux, et récemment Nouveau Joueur Détecté (dans le cadre de Dunkerque capitale culturelle 2013).
En 2008, elle est engagée au Riksteatern, Théâtre National de Stockholm (Suède) pour mettre en scène le spectacle Mitt Liv som Detectiv (Ma Vie de Détective Privée) de Malin Axelsson. Une tournée d’une soixantaine de dates a lieu en Suède, puis en France (notamment au Théâtre de l’Est Parisien).
Elle est l’auteur des spectacles Le Chant des Abysses (monté à la Cité des Sciences), et en commandes Le Regard Doux de la Tortue (commande du Théâtre de la Tête Noire), Plus Belle la Pièce et Manga Manga ! (commandes de l’Université du Littoral).

Infos pratiques

Le Philosophe et la putain (Comédie philosophique - création)

Théâtre 13 / Seine (Paris), Du 27 août 2015 au 4 octobre 2015, Du mardi au samedi à 20h, dimanche à 16h, relâche le lundi - 1h45 sans entracte / conseillé à partir de 12 ans.

Texte Jacques Rampal, Mise en scène Elsa Royer, Avec François Chodat Antisthène, Pierre-Yves Desmonceaux Platon, Anne Jacquemin (Hariola), Alain Leclerc Diogène, Christian Pélissier Cratès, Françoise Pinkwasser Hipparchia, Yann Sundberg Alexandre, Musique Fabien Colella, Scénographie et costumes Danièle Rozier, Création lumières Antonio De Carvalho, Production Théâtre de l’Orange bleue, avec le soutien de la Spédidam. Spectacle créé en collaboration avec le Théâtre 13.

Site du théâtre